Présentation

vendredi 10 décembre 2021

Récup Art à Noël, Or et Argent

 



Cela faisait très longtemps que je n'avais pas posté d'articles sur mon blog , car l'année dernière a été un peu en stand by.

Pas de porte-manteaux en volume cette année, mais par contre une thématique de Noël assez originale dans le cadre de notre projet d'école:ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE: le Récup Art ou comment utiliser un maximum de matériaux de récupération pour créer nos décos de Noël. Donc 2 choses décidées en équipe, à respecter pour fabriquer nos décos:

- du matériel de récup

- les couleurs or et argent

A partir de là, mot aux parents pour collecter un maximum de choses en amont et commencer à trier tout ça et voir ce qui serait possible.


Je ne suis pas très sapin de base, donc les pommes de pin m'allaient très bien: elles symbolisent bien le sapin. Une maman m'en a ramené un sac plein.

On m'a aussi rapporté des capsules de café



 
des gobelets en café coniques 





Des rouleaux de papier toilette 

 


Des bouteilles en plastique

 


Des Brosses à dents 


Des boîtes à chaussures

Des chips de polystyrène


Des protections de colis à base d'air


Du papier journal, des cds, des marrons, des bouchons, des emballages de chips ....



Allez hop au boulot depuis le retour des vacances de la Toussaint.

On a commencé par peindre les rouleaux de papier toilette à l'intérieur et à l'extérieur, puis les tronçonner (1 rouleau = environ 6 troinçons)

Les enfants ont peint dès que nous avions du temps les pommes de pin, les gobelets à café coniques. Ils ont passé une sous-couche sur le papier journal qui recouvraient les boîtes à chaussures. Ils ont fourré les emballages de chips avec du papier journal aussi .

Ils ont pailleté les culs de bouteilles et les pommes de pin, et les gobelets à café. 


Puis nous avons démarré la déco des tableaux d'étoiles .

Ils ont d'abord assemblé bord à bord les tronçons de rouleaux de papier toilette sur 2 rangs . J'ai collé chaque étoile au pistolet à colle au centre de chaque carton , puis chacun à choisi comment décorer les contours des tableaux et le centre pour mettre en valeur l'étoile. J'ai pleins de petites décos dans la classe, achetées dans mes magasins fétiches (Noz et Action), et je mets tout dans des barquettes sur les tables et ils ont ainsi l'embarras du choix. Je leur aussi proposé des rondelles de métal qu'il me restait d'une déco de Noël des années précédentes.

En adepte de scrap, je possède une machine de découpe et pleins de matrices de découpe et j'ai préparé des découpes à partir de papiers or et argent autocollants, collés sur des emballages alimentaires (de la cartonnette)


Les capsules de café sont détournées et sont collées pleines ou écrasées (par les enfants)







Les enfants ont par la suite préparé des petites vitrines forêts de Noël à partir de boîtes à chaussures de différentes tailles, enveloppées de papier journal. Celui ci a été peint une première fois avec du Gesso (une sous-couche), puis avec de la peinture or ou argent selon le choix de chaque enfant.

Une fois sèches, ils ont décoré les fonds avec des étoiles autocollantes, puis collé du coton (représentant la neige ) . J'ai collé les pommes de peints choisies avec un pistolet à colle, et ils ont choisi les bordures coupées avec des matrices de découpes et collées avec du scotch double face.





Troisième réalisation de la période :les boules de Noël en carton.

Première fois que je faisais de la couture avec les enfants avec du Bolduc et je trouve que ça finit bien les travaux .

Pour le coup, on a même commencé par cette étape. j'ai coupé 21 ronds dans du carton et je les ai troués avec une crop a dile (pince pour le scrap). Les enfants ont enfilé du bolduc (scotché au départ derrière) tout autour des trous, comme s'ils faisaient un ourlet en couture (pour les aider, nous avions scotché le bout de bolduc pour le transformer en aiguille).


Ensuite, je leur ai scotché temporairement une grosse étoile coupée dans un emballage alimentaire au centre du rond pour qu'ils prennent leurs repères pour placer leurs petits ornements autour. 

Enfin, on a retiré l'étoile, ils l'ont encollé puis trempé et frotté dans une barquette de paillettes or ou argent.








Et enfin, chaque année je décore un mur sur le pallier de l'étage , et je choisis en général une déco grand format pour occuper l'espace. Comme dit précédemment , j'avais déjà fait les sapins (et ce n'est pas mon truc), donc cette année, j'ai voulu innover et nous avons reconstitué un énorme mandala à partir des autres matériaux à disposition.

Au fur et à mesure que je récupérais ce qui était prêt , je faisais des essais de disposition au sol dans ma classe.





Entre temps, j'ai aussi fait réalisé aux enfants des boules de Noël avec des ronds de cartons entaillés , et traversés par du Bolduc et des tortillons d'aluminium.



Et une fois tout assemblé et punaisé sur le mur , voici ce que ça donne :


















dimanche 12 juillet 2020

Le village de Niamé









Niamé a été ma mascotte de classe cette année: c'est une poupée de chiffon , type africain, que j'ai acheté en brocante l'année dernière.




J'ai crée avec les élèves de ma classe, une histoire , afin de réaliser un village africain: Niamé et le village sans eau.

Pour réaliser ce village , j'ai fait de la récup, notamment des boites cylindriques , pour simuler les cases africaines, mais aussi des flacons de yaourts à boire, ou encore des chutes de tissus africains.

Nous avons d'abord réalisé les cases, et surtout les décors des façades en graphisme . Ceux ci ont été faits sur des feuilles de kraft à plat, avec un répertoire de graphisme, puis, les feuilles ont été collées au scotch double face sur les boîtes cylindriques.


Les toits ont été faits avec des bandes de rafia , collés sur un grand rond de papier Canson, , enroulé en cône.







Nous avons teint le papier Canson couleur ocre, avec les aquamarkers de chez Action (cf article de Noël).

Une mention spéciale sur la case de notre sorcier du village (le sorcier Boutou), qui a été réalisée à partir d'une boîte cylindrique un peu plus haute et le toit est celui d'une bouteille de Chianti. La boîte a été évidée et sciée par le mari de ma collègue Claudia. Les enfants ont réalisé les décos de façades : les masques et les serpents en pâte Fimo



Toutes les cases ont été regroupées sur une maquette. 



Du coup, qui dit case du grand sorcier , dit Grand Sorcier: c'est justement ma collègue Claudia , qui l'a réalisé avec les enfants de ma classe.


Un flacon de yaourt à boire + un rouleau de papier toilette au dessus + des cônes tasses à café + des plumes + du tissu africain + du masking tape + des perles à enfiler et des petites branches pour les bras , et hop le tour est joué .... Voici le sorcier Boutou.

Mais il nous manquait du monde pour peupler ce village , des habitants. Il nous a fallu des boules de polystyrène , des flacons de yaourts à boire + des chutes de tissus africains variés pour faire ces villageois.
Les enfants ont d'abord peint les têtes  avec des pics à brochettes comme des cake pops.


Puis nous avons assemblé les têtes sur les flacons de yaourts à boire, et envelopper le tout avec les chutes de tissus africains.




Il fallait créer de la variété donc plusieurs poupées africaines différentes.




Les enfants ont aussi crée des arbres à partir de rouleaux d'essuie-tout et des branches d'arbres pour essayer d'en faire des baobabs. Ils ont ensuite été enduits de Gesso puis peints en marron. Une fois secs, j'ai collé dessus des animaux en plastique pour donner encore plus d'authenticité au village.


Avec ma collègue Claudia , les enfants ont aussi réalisé un puits à partir d'une boîte de chocolats évidée et d'une capsule de café pour faire le seau.



Une fois tous les éléments de décors crées,  je prends en photo ou je filme les scènes sur fond vert, ce qui me permet d'insérer des photos de décors de fonds , en l'occurrence ici de la savane, photos prêtées par ma directrice , qui a eu l'occasion d'aller au Kenya. Inconvénient de cette méthode, cela fait disparaître les éléments verts (les feuilles , les serpents)... à moins de le faire sur fond bleu. C'est en forgeant qu'on devient forgeron.

Les voix des enfants qui vont raconter l'histoire, sont enregistrées séparément avec un Ipad , puis le film est monté sur Imovie, en juxtaposant les voix sur les photos ou les séquences filmées.